Archive pour mai 2009

الأفافاس يدعو تجار غرداية لغلق محلاتهم غدا الإثنين

Dimanche 31 mai 2009

 دعت جبهة القوى الاشتراكية، أمس، تجار ولاية غرداية إلى  »غلق محلاتهم ليوم كامل غدا الإثنين »، وذلك تضامنا مع الشاب محمد بابا نجار الذي حكم عليه بالسجن مدى الحياة. وجاء في بيان فرع الأفافاس بولاية غرداية أن الحكم الصادر يعد  »ظلما وعدوانا وبدون أي دليل أو برهان ». وذكر الأفافاس في ذات البيان أن  »الغرض من هذا الحكم القاسي هو كسر أي ناشط يعمل للمطالبة القانونية والسلمية بالحقوق من أجل رفع الغبن والظلم ». ومن هذا المنطلق طلب الأفافاس من جميع التجار والحرفيين تجسيد شعار  »تضامنك مع القضايا العادلة هو أحسن ضمان لكي لا تظلم »، وذلك من خلال توقيف النشاط التجاري ليوم واحد بالولاية.

 

Le FFS de Ghardaïa appelle à une grève des commerçants

Dimanche 31 mai 2009

nedjar.jpgEn guise de solidarité avec le jeune Mohamed Baba Nedjar, condamné mercredi à perpétuité par la cour criminelle de Médéa, la fédération du Front des forces socialistes (FFS) de la wilaya de Ghardaïa a appelé hier à une grève générale des commerçants pour la journée de demain. «AFIN de contenir la colère des jeunes contre un procès injuste et injustifié et pour exprimer pacifiquement leur rejet de cette situation, la fédération du FFS de Ghardaïa demande aux commerçants et artisans de la wilaya d’exprimer leur refus de l’injustice et des dépassements en observant une grève générale lundi 1er juin», a noté le communiqué du FFS.  Pour rappel, Mohamed Baba Nedjar (24 ans) a été condamné le 6 juin 2006, en première instance, à la peine capitale pour une affaire de meurtre. En effet, le 20 octobre 2005, Baba Nedjar a été arrêté dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de Bezine Brahim, président de l’antenne du Croissant-Rouge algérien, brûlé vif par deux personnes encagoulées. Après trois ans de prison et deux reports, l’accusé qui clame toujours son innocence, a été condamné à perpétuité. Un verdict qui a surpris la famille de l’accusé, ses avocats et le FFS.

Déclaration de la section du FFS de Béjaia

Dimanche 31 mai 2009

ffs.jpgLe mercredi 27 mai 2009, la cour criminelle de Médéa a condamné  à perpétuité Mohamed Baba Nedjar pour un crime qu’il n’a pas commis, comme il ne cesse de le clamer. C’est abominable d’autant plus que le dossier est complètement vide du point de vue de preuves l’accablant. 

En fait le seul crime que Mohamed a commis est son engagement au sein de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme et du FFS. Une cabale judiciaire montée de toute pièce par les tenants du système et la maffia locale a jeté Mohamed Baba Nedjar dans la machine infernale de la justice qui a décidé de le broyer en prononçant au nom du peuple, sa condamnation à perpétuité.

C’est pourquoi, nous militants du FFS de la section de Béjaia demeurerons aux cotés de ce brave militant jusqu’à ce que justice soit rendue. Ainsi, de Béjaia, nous adressons deux messages: 

- A toi MOHAMED,  nous te disons: Tiens bon, demain tu seras libre, car nous sommes persuadés que tu es innocent et que la vérité finira par triompher. 

- A vous, manipulateurs de tout bord, nous vous disons que l’engagement politique au sein du FFS n’est ni un tort, ni un crime, bien au contraire c’est un droit sinon un devoir pour tout citoyen convaincu de la nécessité de l’instauration d’une véritable démocratie dans son pays.

Aussi, n’en déplaise à tous les détracteurs, la justice triomphera et le combat pour la liberté, la dignité et la démocratie aboutira et la deuxième République aura son avènement.

le 1 secrétaire,karim BOURAI.

تطور جهاز العدالة من تطبيق اللا عدالة إلى تطبيق منطق دزوا معاهم

Vendredi 29 mai 2009

  

justicepourbabanedjar2.jpg مرة أخرى وبخطوات ثابتة يبرهن جهاز العدالة في الجزائر عن مدى انصياعه التام والمذل إلى درجة العبودية – بكل ما تحمله هذه الكلمات من معاني – لأوامر ورغبات السلطة التنفيذية، وما حدث يوم الأربعاء 27/05/2009 بمجلس قضاء المدية، بمناسبة إعادة محاكمة الشاب محمد بابا نجار المحكوم عليه بالإعدام سابقا، إلا تأكيد آخر عن مدى درجة هذا الانصياع.

 فبحضور عدد معتبر من المحاميين ذوي الأسماء المعروفة وحتى من خارج الوطن، للدفاع عن الشاب محمد بابا نجار ولإظهار الحقيقة في هذه القضية التي أسالت الكثير من الحبر وكذلك الشخصيات الوطنية التي حضرت للمتابعة والمراقبة  والصحافة الوطنية المستقلة التي حضرت بكثافة لتغطية هذه المحاكمة، فبعد مداولة قصيرة جدا لم تدم أكثر من عشرين دقيقة!! سادت حالة من الذهول وعدم التصديق، كل الحاضرين في قاعة مجلس قضاء المدية، لدى سماع رئيس جلسة الجنايات وهو ينطق بعقوبة السجن مدى الحياة على المتهم الشاب محمد بابا نجار بتهمة القتل العمدي مع سبق الإصرار والترصد !!

  وكان سبب هذا الذهول هو أن جميع من كان في القاعة يتابع أطوار المحاكمة لمدة ساعات صار متأكدا من استحالة إلصاق تهمة القتل بالشاب محمد بابا نجار وعن ضرورة النطق ببراءته التامة من كل ما نسب إليه، خاصة لدى التأكد من تواجد المتهم وأفراد عائلته ضيوفا لدى عمه في الطرف الآخر من المدينة وكذلك لما صرح  وأكد شهود الإثبات وأبناء الضحية عن عدم رؤيتهم  للمتهم بالقرب من منزل الضحية، لا في ساعة الجريمة أو حتى في الأيام التي سبقت ارتكابها !! أما ابن الضحية القاصر الذي بني الاتهام على شهادته، كانت إجابته متناقضة حينا ومترددة في أغلبها !! مع التذكير بالتصريح العلني الهام لأكبر أبناء  الضحية وهذا بتوجيه تهمة قتل والده لشخص آخر !! 

 فبالرغم من هذا كله وبكل ازدراء واحتقار لمنطق ومبادئ العدالة والمنطق والضمير والإنسانية واحترام الذات نطق رئيس الجلسة بحكم السجن مدى الحياة ضد الشاب محمد بابا نجار الذي ثبتت براءته بالدليل القاطع لدى جميع الحاضرين. 

 أمام هذا كله لم يبق لعائلة محمد بابا نجار ولجميع الجزائريين ضحايا هذا الجهاز الذي صار بمثابة السوط وأداة للقمع والإرهاب بيد سلطة بوليسية قمعية، إلا الطلب من كل الجزائريين الشرفاء وجميع الشخصيات النزيهة والسياسيين المعارضين والمناضلين الحقوقيين الميدانيين والصحافة المستقلة، العمل جميعا بدون كلل أو هوادة لتخليص الجزائريين وفي أقرب وقت من المسؤول الحقيقي عن كل هذا الظلم والقسوة والمعانات وهو الوحش المتمثل في هذه السلطة البوليسية القمعية التي صارت الخطر المحدق بكل الجزائريين في كل أرجاء الوطن،  وتستعمل كل المؤامرات الخبيثة و كل الوسائل والإمكانيات وكل أجهزة الدولة وبكل وقاحة وبدون أي اعتبار لأحد وعلى رأسها جهاز العدالة لقمع كل الحريات وكل مطالبة سلمية  بالحقوق، لدفع كل الجزائريين لأحد الخيارات التالية: الرضوخ والانبطاح أو السقوط في فخ المخدرات أو الرفض و الصعود إلى الجبال أو الانتحار أو الموت في البحار… 

د/ فخار كمال الدين 

:

Communiqué d’information

Vendredi 29 mai 2009

Secrétariat national

Poursuivant son programme de rencontres politiques de proximité et de restructuration organique, le secrétariat national du Front des Forces Socialistes a établit un calendrier d’activités comme suit :

Le jeudi 28 Mai 2009 :

· Congrès de sections de FERAOUN (Bejaia) à 13H00 à la maison de jeune Ighil Ouzammour, il sera animé par ABDOUNE Nacer et KHODIR Madani.

· AKBOU (Bejaia) à 14H00 AGI à la salle de délibération de l’APC, il sera animé par ATTOUCHE Zahir, et un membre du conseil national du parti.

· CHEMINI (Bejaia) à 15H30, rencontre des militants pour les préparations de l’AGI à la maison de jeune au chef lieu, il sera animé par KHALEF Farid et un membre du conseil national.

· BORDJ MENAIL (BOUMERDES), congrès de section à 14H00 au niveau du centre culturel, il sera animé par BEN BELKACEM Belkacem secrétaire national.

Le vendredi 29 Mai 2009 :

Congrès de section de :

· IMOUSSHAL et d’IFARHOUNANE (TIZI OUZOU) à 10H00 au niveau de la maison de jeunes, il sera animé par MAZNI Tahar membre du conseil national..

· MIZGHNA (TIZI OUZOU) à 10h00 au chef lieu, il sera animé par TAMADARTAZA Moussa secrétaire national.

· LARABAA NATH YIRATHANE (TIZI OUZOU) à 10H00 au niveau de la maison de la culture, il sera animé par HARONE Hocine, secrétaire national.

· MKIRA (TIZI OUZOU) à 10H00 au niveau de la salle Omni Sport, il sera animé par BEN TALEB Arezki. secrétaire national.

· HIZER (BOUIRA) à 10H00 au niveau du centre culturel, il sera animé par un des membres du conseil national.

· AHNIF (BOUIRA) à 17H00 au niveau du centre culturel, il sera animé par un des membres du conseil national.

· AMALOU (Bejaia) à 14H00 au niveau du foyer de la jeunesse au chef lieu, il sera animé par le
1er secrétaire TABBOU Karim et AYAD Djamel.

· BOU DJELLIL (Bejaia) à 15H00 au niveau de la maison de jeune du village d’Aghbaia, il sera animé par CHERIFI Hakim

· AGI à TALA HAMZA (Bejaia) à 10H00 au niveau de la maison de jeunes Mitoyenne à l’ancien siège de l’APC, il sera animé par ZAIDI Abdellah et un des membres du conseil national.

p/ le secrétariat national
Le chargé de la communication
SADEG Nassim

Compte-rendu de la parodie de procès de Baba Nadjar

Vendredi 29 mai 2009

Compte-rendu de la parodie de procès de Baba Nadjar

Par Salah-Eddine Sidhoum, Médéa le 27 mai 2009

Aujourd’hui s’est déroulé le procès en appel de Mohamed Baba Nadjar, après deux reports successifs. Ce procès, comme nous l’avons annoncé la semaine dernière, a été délocalisé à Médéa, pour «des raisons de sécurité».

Tôt le matin, à 7h 30 alors que nous étions sur la route pour rejoindre le tribunal, des citoyens venus de Ghardaïa m’ont appelé pour me signaler qu’ils avaient été arrêtés à l’entrée de Médéa. En effet, les véhicules immatriculés 47 (Ghardaïa) étaient arrêtés par les services de sécurité à un barrage situé à l’entrée de la ville et leurs occupants invités à remettre leurs pièces d’identité, sans aucune raison valable. Leurs papiers leurs furent restitués après avoir été enregistrés par ces mêmes services.

A l’arrivée, de nombreux véhicules de police étaient stationnés à la périphérie du tribunal. Ses rues d’accès étaient occupées par des policiers. Près de 200 citoyens venus d’Alger, de Ghardaïa, de Béjaïa et de Tizi-Ouzou attendaient l’ouverture du procès. Ce dernier s’est ouvert vers 9h 30. Une cinquantaine de citoyens de Ghardaïa n’a pu accéder à la salle d’audience. Les malheureux attendront dehors, sous un soleil de plomb et ce, jusqu’à 17h 30. L’entrée à la salle d’audience de la victime de l’arbitraire, Mohamed Baba Nadjar fut accueillie par des applaudissements de l’assistance qui s’est levée à l’unisson. Douze avocats du collectif étaient présents. Sept autres s’étaient excusés la veille pour raison de programmation. Une avocate marocaine a tenu à être présente au procès en solidarité avec ses confrères algériens et avec la victime de l’arbitraire.

Le procès fut marqué par la citation de nombreux témoins à charge et à décharge. Aucun d’eux n’avait vu Baba Nadjar sur le lieu du crime ! Au fil des minutes, tout le monde, assistance et avocats, était persuadé de l’issue favorable du procès. Le procureur général réclamera, malgré tout, la peine de mort. La brillante plaidoirie de cinq avocats de la défense finira par détruire toutes les «preuves» de l’accusation.

La Cour se retirera en fin d’après-midi pour délibérer. Tout le monde était confiant. Aucune preuve tangible. Les jeunes de Ghardaïa rayonnaient d’espoir. Ils parlaient de retour triomphal à Ghardaïa, avec, dans leurs «bagages» Mohamed Baba Nadjar. L’espoir était vraiment permis, au vu du dossier vide démontré avec brio par la défense.

Un fait attirera cependant notre attention, lors de notre sortie dans la cour du tribunal, dans l’attente du verdict. Des renforts de gendarmes et de policiers étaient arrivés sur les lieux. La route du tribunal vers le haut était bouclée par un double cordon de policiers et de gendarmes. La salle d’audience fut envahie par de nombreux policiers en civil portant des gilets «police». Pourquoi ce soudain déploiement des services de sécurité alors que le calme régnait tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du tribunal ?

La délibération sera très courte. Elle ne durera pas plus de 30 mn. Stupeur dans la salle quand la condamnation à perpétuité sera prononcée. Baba Nadjar, blême, s’effondrera sur son siège. Son père et son oncle éclateront en sanglots. L’assistance, stupéfaite et scandalisée criera à l’injustice. De jeunes citoyens, révoltés par le verdict crieront leur rage en scandant: ‘Adalat Etilifoune» (justice du téléphone).

Les jeunes restés à l’extérieur, ayant appris la nouvelle, se mettront à scander «pouvoir assassin». Les plus âgés lèveront leurs mains au ciel pour prier et maudire l’injustice et ses fonctionnaires aux ordres. C’était l’image d’un peuple mahgour qui criait sa rage, son désespoir et son impuissance devant cette situation de non-droit. De nombreux sages de Ghardaïa, ont déployé tous leurs efforts pour calmer cette population révoltée à juste titre. C’était une fin d’après-midi triste non seulement pour la population de Ghardaïa, mais pour toute l’Algérie. Un malheureux jeune citoyen condamné à perpétuité pour un crime qu’il nie de toutes ses forces. Un malheureux jeune innocent qui voit sa vie brisée par l’imposture au pouvoir.

Nous continuerons cependant le combat pour sauver Mohamed Baba Nadjar. Nous frapperons maintenant aux portes des instances judiciaires internationales pour que la vérité, toute la vérité éclate sur cette affaire plus que douteuse et pour que les véritables criminels soient démasqués.

caricature de jour

Jeudi 28 mai 2009

caricature de jour dans Actualité algérienne dilem

A Madame Sharia Belkhadra: A propos du lot de 4500 livres au profit de la commune d’Amizour et toujours en souffrance au niveau du port de Béjaïa

Jeudi 28 mai 2009

      Madame,    

En tant qu’ ex-élu de l’APC d’Amizour, (mandat 2007), permettez-moi de porter à votre connaissance que le lot de 4500  livres dont vous avez fait don, au profit de la commune d’Amizour, par le biais de votre association, est toujours en souffrance au niveau du port de Bejaïa et ce, depuis le 14 octobre 2007, soit, voilà deux années.

Vous n’êtes pas sans savoir que ces livres  ont dû subir de multiples dégradations  étant stockés  dans des conditions  inadéquates. (humidité, chaleurs…)

Par esprit de responsabilité, pour votre droit d’être informée, je devais vous faire part  de cet état de fait, dont vous n’êtes peut-être pas au courant, puisque j’ai assisté à la séance de travail que nous avions tenue, en présence de membres de l’APC autour de votre projet et dont vous avez pleinement assumé votre part dans sa concrétisation.

Cependant, les responsables actuels de l’APC ne sont toujours pas à même de récupérer les ouvrages, en invoquant des raisons financières.

En conséquence, tout en dénonçant le peu de cas accordé à cette initiative, je vous suggérerais de prendre attache avec les responsables de l’APC pour vous enquérir de cette situation.

Mes salutations amicales et respectueuses.

Rahim Zenati ( Ex-élu APC Amizour – Mandat 2007)

Amizour : A propos des travaux de réfection du réseau d’eau et des trottoirs

Jeudi 28 mai 2009

  L’APC ne contribue en rien, ni de prêt ni de loin!

En réaction à un réquisitoire d’un citoyen de Taddart Tamokrant, en direct sur les ondes de la Radio Soummam, au sujet de la situation catastrophique dans laquelle végète la commune d’Amizour et la gestion de bricolage menée par l’exécutif en place, le Président d’APC a déclaré : « Nous avons réalisé beaucoup de choses et nous  avons engagé des travaux de réfection du réseau d’alimentation en eau et  qui seront suivis par la réfection des  trottoirs et le revêtement en bitume de certaines artères de la commune ».

Il faut arrêter de leurrer les gens! La population doit savoir que l’APC n’est pas l’initiatrice de ce projet qui est un projet financé sur le budget de la wilaya et piloté par la Direction de l’urbanisme de la construction et de l’habitat (DUCH et SUCH). En conséquence, l’APC ne contribue en rien, ni de prêt ni de loin dans ces chantiers.

La confidence de Sid-Ahmed Ghozali

Jeudi 28 mai 2009

 Sid-Ahmed Ghozali, qui était l’invité d’ El Khabar hebdomadaire de ce week-end, a fait une déclaration assez révélatrice sur les partis politiques de l’opposition.
De quelque bord qu’ils soient, ces partis seraient une pure création du système pour les besoins de sa vitrine. Seule exception, le FFS et le Pags, canal historique, qui échappent donc à “la normalisation”, une expression consacrée dans le dictionnaire du parti de Hocine Aït Ahmed.

12345