«Le père de Anis Rahmani est un Harki»

chourouk.jpgLe président de la coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC), Khaled Bounedjma, a déposé plainte auprès de la justice contre le directeur de la publication du quotidien arabophone «Ennahar», Anis Rahmani, pour «atteinte» à la dignité de sa famille et l’honneur du Chahid. La publication d’une photo de Bounedjma, accompagné de son épouse, n’avait pas été acceptée par l’intéressé qui menace de brûler le siège du quotidien, dans le cas où l’Etat «ne met pas un terme à ce personnage qui menace le pays en faisant l’apologie du terrorisme». M. Bounedjma a déclaré, au cours d’une conférence de presse, spécialement organisée à ce sujet, que «le dénommé Anis Rahmani n’a pas seulement touché à la dignité de ma petite famille mais il a ouvert le feu sur la famille révolutionnaire» il est, ajoute-t-il, «un fils de Harki».

Ce comportement, poursuit le conférencier, peut exposer ma famille au danger parce que la menace terroriste existe toujours. Il s’interroge, enfin, sur les parties qui soutiennent Anis Rahmani. Khaled Bounedjma a distribué un document, signé par cinq moudjahidine, de la Wilaya d’El Bayadh, attestant que le père de Anis Rahmani est un Harki et qu’il a rejoint l’Armée Nationale Populaire pour cacher sa trahison. L’orateur, qui était extrêmement irrité, est allé jusqu’à accuser le directeur de la publication du quotidien, d’être «au service du renseignement français». El Khabar

Laisser un commentaire