5,2 milliards de dollars de dépenses en 2008 L’Algérie mieux armée que jamais

D’après les dernières statistiques publiées, hier, par le Sipri (Institut international de recherche pour la paix de Stockholm), les dépenses d’achat d’armements globales de l’Algérie ont atteint, en 2008, un montant record de 5,2 milliards de dollars.

Dans son rapport annuel 2009 des tendances en matière d’armements et de sécurité internationale, le Sipri précise que les dépenses ont enregistré la plus forte hausse de ces dix dernières années et sont en hausse de 18% par rapport à l’année 2007.

L’Algérie est, note le Sipri, parmi les pays qui ont fortement contribué à l’accroissement des dépenses militaires mondiales, atteignant le montant record de 1.464 milliards de dollars, avec une augmentation de 45% sur 10 ans. Par rapport à l’année 2007, ces dépenses ont fait un bond de 4%.

«L’Algérie, avec ses grandes réserves de pétrole et de gaz, est une puissance régionale en Afrique du Nord. Elle a développé son influence politique en devenant le principal allié des Etats-Unis dans la guerre mondiale contre le terrorisme», relève-t-on du le rapport du Sipri.

Dans cette optique, la menace terroriste que représente l’activité du GSPC, devenu Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et le climat géopolitique sont, selon le Sipri, les deux facteurs qui ont incité l’Armée nationale populaire (ANP) à toujours acheter plus d’armements. Les Etats-Unis, leader mondial Les Etats-Unis se sont adjugé de loin la plus forte part du total.

En effet, l’accroissement le plus important (+58%) a été constaté aux Etats-Unis, avec une hausse de 219 milliards de dollars sur dix ans. La Chine et la Russie ont triplé en dix ans leurs budgets militaires annuels, les portant respectivement à 42 et 24 milliards de dollars.

«D’autre part, les guerres d’Irak et d’Afghanistan ont donné lieu à 903 milliards de dollars de dépenses militaires supplémentaires de la part des seuls Etats-Unis», souligne le rapport. Le hit-parade des pays leaders en 2008 étaient, selon le Sipri, les Etats-Unis, la Chine, la France, la Grande-Bretagne, la Russie, l’Allemagne, le Japon, l’Italie, l’Arabie saoudite et l’Inde.

Des pays comme l’Inde, l’Arabie saoudite, l’Iran, Israël, le Brésil, la Corée du Sud, l’Algérie et la Grande-Bretagne ont aussi contribué à la montée des dépenses militaires dans le monde. Le constructeur américain Boeing reste toujours à la tête de la liste des plus grosses sociétés productrices d’armes avec des ventes estimées à 30,5 milliards de dollars en 2007.

Des sociétés américaines et européennes composent également le Top 20 des plus gros producteurs d’armes à l’échelle planétaire. Le total des ventes d’armes réalisées par les 100 plus grosses sociétés mondiales en 2007 s’est élevé à 347 milliards de dollars.

Le total des effectifs engagés dans des opérations de maintien de la paix a aussi atteint le record de 187.586 personnes, soit 11% de plus qu’un an plus tôt. Le risque nucléaire est toujours efficient D’après le Sipri, le monde compte 8.400 ogives nucléaires dont 2.000 pourraient être actionnées à tout instant.

Avec les charges stockées ou destinées au recyclage, les arsenaux de 8 pays (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France, Inde, Pakistan et Israël) atteignent 23.300 unités.(le financier)

Laisser un commentaire